top of page

Méthode Camilli

caf982_0636cbebfb744fea8747aa850d568100~mv2.gif

Claude Camilli, Freud et les origines de la méthode

Une expérience devenue pratique thérapeutique

Le massage faisait déjà partie des thérapies prescrites par Freud, conjointement à l’hypnose et à la suggestion. Dans son ouvrage « Études sur l’Hystérie », il décrit le traitement de l’une de ses patientes, massée jusqu’à deux fois par jour. Durant ces séances de massage, composé de pressions, l’entretien se poursuivait dans un bénéfique état de relaxation.

En 1956, le psychanalyste jungien Claude Camilli se réapproprie cette pratique qu’il positionne au cœur de la psychanalyse, de la sophrologie et de la somatothérapie. En 1979, il publie un premier ouvrage détaillant la méthode « Massage Sensitif, psychothérapie corporelle & psychosomatismes ».

Le Massage Sensitif n’est pas un massage classique. Il aide le corps à s’exprimer et implique du praticien qu’il soit à l’écoute. C’est en quelque sorte une psychanalyse corporelle. Le patient joue un rôle actif et découvre par lui-même les réactions de son corps ainsi que les souvenirs qui les induisent.

A la Libre Expression Verbale, définie par Freud, Jung et Lacan, Claude Camilli adjoint la Libre Expression Corporelle. La tête et le corps ont chacun des choses à dire.

Source : institut Camilli

bottom of page