Comment se mettent en place les blessures de l'âme ?

Une blessure est une douleur émotionnelle intense vécue au cours d’une relation où nos besoins essentiels n'ont pas été satisfaits.

C'est un chaos émotionnel où les émotions ne sont pas conscientes ou exprimées. Nous sommes portés à nous accuser nous-même ou bien les autres.


Cinq blessures illustrent les cinq sentiments de base qui y sont profondément ancrés :

Le rejet : action de rejeter, de repousser ou de refuser la présence de quelqu’un

L’abandon : laisser tomber, ne pas assez ou ne plus vouloir s’occuper de l’autre

L’humiliation : se sentir abaissé, vexé, dégradé, avoir honte

L’injustice : manque d’appréciation, de reconnaissance et de respect de ses droits et de ses mérites

La trahison : cesser d’être fidèle à une personne ou à une cause. Abandonner, livrer quelqu’un. Trahir est aussi manquer à une promesse ou un engagement

Pour savoir quelle blessure est activée, regardez quel est le sexe de la personne avec qui vous vivez des émotions et demandez-vous qui vous accusez dans la situation présente.

Les blessures de rejet, d’injustice ou d’humiliation sont activées par une personne du même sexe ou bien avec une personne du sexe opposé lorsque nous nous accusons nous-même.

Les blessures d’abandon et de trahison sont activées par une personne du sexe opposé lorsque nous l’accusons.


Comment crée-t-on une blessure ?

Au niveau spirituel, nous naissons avec nos blessures afin de développer notre compassion envers ces parties souffrantes.

Une blessure est activée par une expérience souffrante et non acceptée par soi. C’est-à-dire que nous avons accusé (souvent nos parents) et nous nous sommes sentis coupable de notre réaction.

Au niveau physique, les blessures sont activées dès la conception ou en bas-âge (avant 7 ans) par rapport à nos parents ou toute personne ayant eu ce rôle.

Les blessures seront réactivées tout au long de la vie jusqu’à ce qu’il y ait totale acceptation de cet état.


Les étapes de l’éveil d’une blessure

L’enfant se sent bien

L’enfant vit une situation souffrante en étant lui-même (contraire aux attentes de ses parents)

L’enfant perd le contrôle, fait des crises et adopte des comportements réactionnels

L’enfant se résigne à être ce qu’on attend de lui et adopte des comportements contraires à ses besoins, uniquement dans l’objectif d’être aimé


Les masques

Les masques sont de nouvelles personnalités créés lors des 3ème et 4ème étapes de l’éveil de la blessure et servent à se protéger de la douleur vécue lors de la seconde étape.

Un masque est un mécanisme de défense mis en place pendant l’enfance pour éviter de trop souffrir et assurer sa survie.

Il est aussi un comportement automatique adopté pour cacher une douleur émotionnelle inconsciente.

C’est une personnalité qui empêche d’être soi-même, d’exprimer son individualité et sa vulnérabilité.


A chaque blessure son masque :

Rejet -> fuyant

Abandon -> dépendant

Humiliation -> masochiste

Trahison -> contrôlant

Injustice -> rigide


Selon l’intensité de la blessure, le masque est porté plus ou moins souvent.

Chaque masque a ses comportements et ses attitudes intérieurs spécifiques ainsi que ses façons de penser, de sentir, de parler et d’agir qui montrent que nous ne sommes plus nous-même, que nous sommes en réaction et décentrés.

S'observer dans ses masques est un bon moyen de prendre conscience des situations où nous touchons une blessure qui nous empêche d'être nous-même.

Rachel DURANT 

Thérapeute psycho-corporel

Facilitatrice en mieux-être

 

edlv.contact@gmail.com

06 14 10 62 62

VIRY-CHÂTILLON

ÉVRY-COURCOURONNES

 

Par SKYPE / WhatsApp