top of page

La blessure de trahison et le masque du contrôlant

Dernière mise à jour : 2 mars 2021

Cette blessure est activée à l'âge de 2 à 4 ans et elle est vécue en relation avec le parent de sexe opposé.

Pendant son enfance le contrôlant à souffert que son parent du sexe opposé n'a pas respecté son engagement selon ses attentes.

Le masque de la blessure de trahison est le contrôlant.

Le corps du contrôlant exprime de la force, du pouvoir et semble dire : "je suis une personne responsable, vous pouvez avoir confiance en moi".

L'homme contrôlant à les épaules plus larges que les hanches, pour la femme, cette force est plutôt concentrée au niveau des cuisses, des fesses, du ventre, des hanches.

Son regard est intense, séduisant, il sait regarder quelqu'un et le faire sentir spécial, important.

Il utilise beaucoup ses yeux pour garder l'autre à distance ou pour fixer et examiner l'autre afin de se protéger et ne pas montrer sa faiblesse, sa vulnérabilité ou son impuissance.


Le contrôlant est très exigeant avec lui-mêmes et veut démontrer aux autres ce dont il est capables.

S'il renonce à un projet ou s’il a manqué de courage pour aller jusqu'au bout de quelque chose, il se le reproche énormément.

Les contrôlants font de leur mieux pour être des personnes responsables, puissantes, spéciales et importantes et Il leur est très difficile d'accepter la lâcheté des autres. Trahir est pour eux inacceptable.

S'il est conscient d'avoir trahi quelqu'un, par exemple en ignorant une promesse, il va trouver toute sorte d'excuses et il peut même recourir au mensonge pour s'en sortir. Il aime tout prévoir et contrôler et veut que tout se déroule exactement comme il l'a prévu, il est plein d'attentes de la part du futur.

Cette attitude l'empêche de vivre le moment présent et de se réjouir des surprises.

Les attentes du Contrôlant envers les autres ont pour but de vérifier la façon dont les autres font ce qu'ils ont à faire, s'ils le font bien ou pas, ainsi que de la confiance qu'il peut avoir en eux.

La blessure de trahison et le masque du contrôlant
La blessure de trahison et le masque du contrôlant

Le contrôlant est rapide dans ses actions, il comprend ou il veut vite comprendre et il a des difficultés lorsque quelqu'un prend trop de temps pour expliquer ou raconter quelque chose.

Il interrompt souvent et il répond même avant que l'interlocuteur finisse ce qu'il avait à dire, par contre, si quelqu'un lui fait la même chose, il va dire de façon très claire : laisse-moi finir, je n'ai pas encore fini ce que je voulais dire !” Il a du talent et il fait vite son travail, il n'a pas de patience avec ceux qui sont lents.

Il n'aime pas prendre du retard et il ne tolère pas les personnes qui arrivent en retard. Finir le premier est plus important que bien faire ce qu'il y a à faire.

Il a une difficulté lorsqu'il doit montrer à quelqu'un comment faire quelque chose et que la personne en question apprend lentement. Il n'a pas de temps à perdre. Il est plus exigeant avec les autres qu'avec lui-même.


Lorsque les choses ne se déroulent pas selon ses attentes, il devient vite agressif, bien qu'il ne se considère pas comme une personne agressive.

Il se voit plutôt comme une personne qui s'affirme, puissante, qui n'est pas facile à influencer.


Le contrôlant est "soupe au lait" : il peut être plein d'amour et d'attention et la seconde suivante se mettre en colère à cause d'un petit incident. Il a beaucoup de travail à effectuer sur la patience et la tolérance