top of page

Les 7 étapes du pardon de soi et de la réconciliation

Dernière mise à jour : 18 janv.


L'accusation emprosonne dans les blessures, le pardon libère. Refuser de se pardonner c'est se limiter.

Le pardon, souvent perçu comme un acte de faiblesse, est, en réalité, un geste de sagesse et d'amour envers vous-même. Il prend deux formes distinctes : le "pardon de soi" et la "réconciliation" avec les autres.


Si la nécessité de réconciliation se manifeste, cela souligne une non-acceptation de soi ou de l'autre.


La réconciliation s'épanouit dans l'acceptation inconditionnelle de soi et de l'autre, car l'accusation enferme dans les blessures, tandis que le pardon libère.


Refuser de vous pardonner, c'est vous limiter.


Les sept étapes du pardon de soi et de la réconciliation demandent du temps et de la patience, mais elles représentent un chemin vers votre épanouissement personnel, l'harmonisation de vos relations et l'allègement de votre vie.


  1. Identifier les accusations et les émotions :

  • Que jugez-vous ou accusez-vous chez l'autre ?

  • Comment vous sentez-vous avec cette personne dans cette situation ?

  1. Prendre votre responsabilité :

  • Quelles attentes avez-vous envers cette personne ?

  • Reconnaître que vos émotions résultent de vos attentes non comblées, et que vous avez le choix de réagir avec amour ou peur.

  1. Accepter l'autre et lâcher prise - la réconciliation :

  • Accepter que l'autre personne vit des peurs similaires et ressent les mêmes émotions que vous.

  • Reconnaître que l'autre est votre miroir.

  1. Le pardon de soi :

  • Vous donnez le droit de pardonner à vous-même, d'avoir accusé l'autre en raison de vos peurs, croyances et attentes.

  • Accepter que parfois, vous êtes semblable à la personne que vous jugez, et vous vous pardonnez.

  1. Avoir le désir d'exprimer le pardon :

  • Visualiser le partage avec la personne concernée jusqu'à ressentir joie et libération.

  1. Voir la personne concernée :

  • Exprimer vos sentiments, regretter les accusations, et demander si elle a ressenti la même chose.

  • Éviter d'utiliser cette personne pour demander ou accorder le pardon.

  1. Faire le lien avec le passé :

  • Retrouver un événement similaire dans votre passé avec une figure d'autorité.

  • Refaire les étapes avec cette personne pour une guérison complète.

Ces étapes, empreintes d'intelligence émotionnelle, sont des jalons vers votre épanouissement personnel. Elles vous offrent la clé pour dénouer les liens du ressentiment, cultivant ainsi une vie plus libre et authentique.


Alors, on y va ?

Vous avez besoin d'aide ? Contactez-moi, je consulte à mon cabinet ou à distance !

bottom of page