top of page

Les 7 étapes du pardon de soi et de la réconciliation

Dernière mise à jour : 2 mars 2021


L'accusation emprosonne dans les blessures, le pardon libère. Refuser de se pardonner c'est se limiter.
L'accusation emprosonne dans les blessures

Souvent le pardon est vécu comme un acte de faiblesse alors qu'il est en réalité un geste de sagesse et d'amour pour soi.

Le pardon sera utilisé pour soi-même : le « pardon de soi ».

Lorsqu’il est question de quelqu’un d’autre, ce sera plutôt une « réconciliation ».

S’il y a besoin de se réconcilier, c’est qu’il y a eu une non-acceptation de quelqu’un d’autre ou de soi.

La réconciliation passe donc par l’acceptation inconditionnelle de soi et de l’autre.

L’accusation emprisonne dans les blessures, le pardon libère.

Refuser de se pardonner c’est se limiter.

Le pardon de soi et la réconciliation se font en sept étapes, elles demandent du temps et de la patience, mais nous aidera à grandir, à fluidifier nos relations et à rendre notre vie plus simple et légère.


1- Identifier les accusations et les émotions que je vis dans cette situation

- De quoi je juge ou j’accuse l’autre ?

- Comment je me sens avec cette personne dans cette situation ?


2- Prendre ma responsabilité

- Quelles attentes j’ai envers cette personne ?

Être responsable, c'est reconnaître que c’est ma réaction face à mes attentes non comblées par l’autre qui provoque mes émotions.

J’ai toujours le choix de réagir avec amour ou avec peur.

- Quelle est la peur pour moi-même dans cette situation ?

Être responsable, c’est aussi accepter que ma peur m’appartient, l’autre n’en est pas responsable.


3- Accepter l’autre et lâcher prise : la réconciliation

Accepter l’idée que l’autre personne s’accuse et m’accuse de la même chose dont je l’accuse dans cette situation ou une autre semblable.

L’autre personne vit les même peurs et ressent la même chose que moi.

J’accepte qu’elle ait les mêmes intentions que moi.

Même si cela m’est difficile à accepter, c’est ainsi que j’arriverai à lâcher prise et à me réconcilier avec l’autre, l’autre est mon miroir.


4- Le pardon de soi

C’est l’étape la plus importante.

Je me donne le droit et je me pardonne d’en avoir voulu à cette personne, de l’avoir accusée à cause de mes peurs, de mes croyances, de mes limites, de mes faibles